On en parle

La fondation Union des Peuples pour la Paix offre un nouveau chien d’intervention aux forces de police tunisiennes

Tunis, le 27 mai 2015

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

La fondation Union des Peuples pour la Paix offre un nouveau chien d’intervention aux forces de police tunisiennes. « Vlad », berger malinois de deux ans et demi, succède à « Akil », chien d’intervention tué lors des attaques du Bardo le 18 mars 2015.

 

Une cérémonie officielle, organisée ce jour à Tunis en présence du ministre de l’Intérieur M. Mohamed Nejem Gharsalli, célèbre l’accueil du chien d’intervention « Vlad », offert par l’Union des Peuples pour la Paix (UPP). « Akil », le prédécesseur de Vlad, avait été tué le 18 mars lors des attaques terroristes du musée du Bardo. L’animal avait participé à la libération de 200 personnes prises en otage, devenant ainsi l’un des symboles de la lutte contre le terrorisme.

 

Émus par l’action héroïque de l’animal, plusieurs professionnels des métiers de la sécurité parmi lesquels Rachid El Mounacifi (DreamPart Security) et Frédéric Gallois (Gallice), se sont unis à l’association Union des Peuples pour la Paix (UPP) pour faire un don symbolique à la Tunisie, marquant ainsi leur attachement et leur soutien à la lutte contre le terrorisme.

 

Cette proposition de don faite aux autorités tunisiennes est cosignée par Hassen Chalghoumi, imam de Drancy et président de la conférence des imans de France, Frédéric Gallois, président de Gallice Developments, Franck Bernard, spécialiste en cynotechnie et Rachid El Mounacifi, criminologue d’origine marocaine.

 

Frédéric Gallois, DG de Gallice, explique : « Un chien d’intervention est avant tout un équipier dans une unité qui joue un rôle très important. Nous souhaitions par ce geste apporter notre soutien aux autorités tunisiennes dans leur lutte contre les groupes terroristes et doter les forces de police d’un moyen opérationnel immédiat. »

 

La formation de « Vlad » par le Groupe Centaure a coûté 15 000 euros. En intervention, l’appui des équipes cynophiles offre un soutien opérationnel particulièrement efficace. Les chiens d’intervention sont un moyen de recherche et de reconnaissance intelligent et rapide qui permet de réduire les risques encourus par les hommes. Moyen de force non létale qui peut être employé, muselé ou non, contre des individus de dangerosité variable, ces chiens peuvent être guidés par leur maître et présentent l’avantage d’être peu incommodés par la fumée et les gaz lacrymogènes et de pouvoir porter des dispositifs techniques comme une caméra ou un micro. Ils peuvent également détecter des menaces grâce à leur flair, notamment les explosifs.

 

Le chien d’intervention sera remis à la police de Tunis, à l’issue d’une démonstration devant la Présidence de la République tunisienne.

 

À propos de l’Union des Peuples pour la Paix

L’Union des Peuples pour la Paix est un organisme à but non-lucratif, reconnu comme organisme de paix et dont le but est de travailler dans les zones où il y a un conflit entre les musulmans. L’UPP souhaite également améliorer la perception que les gens se font de l’Islam et des musulmans du monde entier. L’UPP est formée de plusieurs hautes personnalités du monde religieux, artistique et politique ainsi que des spécialistes des conflits.

 

Contacts Presse : contact@gallice-group.com

 

 

Communiqué de Presse: Gallice restructure son activité pour mieux répondre aux nouveaux enjeux de la gestion des risques

Gallice restructure son activité pour mieux répondre aux nouveaux enjeux de la gestion des risques


 

Gallice Group, un des opérateurs français majeurs dans le domaine de la sûreté terrestre et maritime, se réorganise et sépare ses activités France et International.

 

 

08 juillet 2014 - www.business-lesechos.fr

Supply chain : quels sont les pays les plus risqués ?La France est bien placée dans le nouvel indice mondial publié par FM Global pour alerter les entreprises sur les pays les plus risqués en matière de "supply chain". Le Kirghistan, le Venezuela et la République dominicaine sont des pays à risques.

18 juin 2014 - Revue Défis - Les entrepreneurs de la sécurité dialoguent - Pages 59 à 67

Quelques entreprises de services de sécurité et de défense (ESSD) ont bien voulu nous consacrer un entretien. Toutes n'ont pas pu être interviewées; celles-ci sont néanmoins représentatives de l'offre française du secteur.

13 juin 2014 - www.lemonde.fr

L'Etat centrafricain reste sans moyens face aux milices La formation à la gestion démocratique des foules a été dispensée par une société française, Gallice, sur fonds privés. "Un peu moins d'un million d'euros pour former et rééquiper en partie environ 280 policiers et gendarmes", précise Frédéric Gallois, un ancien commandant du GIGN reconverti dans la sécurité privée. 

05 juin 2014 - www.nouvelobs.com

Comment le Mondial de foot booste les sociétés de sécurité  Le secteur de la sécurité privée peut remercier la Fifa. Le pays hôte, en proie à l'insécurité, augmente la demande en formations et accompagnateurs armés de Français en déplacement au Brésil. Ce sont les hommes de Rio. Des gardes du corps, accompagnateurs, chauffeurs. Parfois armés, ils suivent et protègent les journalistes, professionnels de l'événementiels, invités, chefs d'entreprises et comités de direction du CAC 40. Leur mission : assurer la sécurité de leurs protégés lors du Mondial.   

www.lejournaldebangui.com - 03 juin 2014

120 gendarmes formés aux techniques de maîtrise de gestion des foules  Cent-vingt gendarmes centrafricains ont été formés pendant deux mois en technique de maîtrise sans arme et avec arme intermédiaire de l'adversaire et de gestion démocratique des foules. Cent-vingt gendarmes centrafricains dont neuf officiers du premier ecradron de la gendarmerie nationale ont, sous la houlette de l'entreprise française Gallice group,  été formés pendant deux mois en technique de maîtrise des rames et avec arme intermédiaire de l'adversaire et de gestion démacratique des foules.

La Lettre de l'Océan indien - 04 avril 2014
  • Gallice contre la trafic de bois de rose

 Grâce à son navire Libecciu, la société française Gallice Security brigue un contrat, financé par la Banque mondiale, pour la lutte contre la trafic de bois de rose.

www.challenges.fr - 28 mars 2014
  • Lutte anti-piraterie - Les navires français pourront se défendre avec des armes

 Le 08 avril, les députés vont examiner un projet de loi sur les "activités de protection des navires". Une privatisation salutaire qui arrive un peu tard.

ANAJ de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale

Interview Gilles Maréchal, Confondateur et Directeur général du groupe Gallice